Skip to content
22 mai 2011 / Amertume Coing-Pomme

et moi dans tout ça ?

C’est rude en ce moment. Plein de questionnement sur la nature de la maladie, sur mon rôle, et la vie tout autour qui continue alors que nous sommes tous les deux en quelque sorte arrêtés au bord de la route, sans réelle possibilité de monter dans un wagon.

On va essayer d’aller à Paris la semaine prochaine, c’est planifié depuis un certain temps et sauf gros pépin, ça devrait avoir lieu. Mercredi, je risque de devoir aller discuter avec mon associé et PDG qui s’est mis en tête de me faire passer un entretien annuel, ce dont je n’ai pas envie. Il y a plein de trucs qui merdent dans la boîte, je ne suis pas d’accord avec sa façon de la gérer. En toute logique ça devrait être un bon moment pour lui faire un retour, mais la situation s’est pourrie progressivement  depuis 2 ans maintenant, et il y a tellement de passif que ça va être difficile pour moi. J’esquive cet entretien depuis cinq mois, parce que je sens qu’il y a un potentiel pour que ça dégénère salement. Et j’ai en tête des soucis  autrement plus prioritaires pour moi que la gestion de la société.

Hier soir, en allant à un concert, j’ai discuté avec elle de ce doute sur trouble uni ou bipolaire. Discussion difficile, il a fallu que j’argumente sur de possibles épisodes hypomaniaques ou mixtes, dont elle n’a pas de souvenirs ou pas de souvenirs précis. Sa conscience du temps est altérée, elle a parfois l’impression que des événements qui se sont déroulés il y a 2 mois ont eu lieu la semaine dernière, ce qui ne facilite rien. Et dans tous les cas de tels épisodes, la prise d’AD me laisse un énorme doute sur la cause de l’épisode : mauvais dosage de l’AD ou trouble bipolaire. Elle veut bien que je téléphone à Dr Médocs pour prendre un rendez-vous avez lui et discuter spécifiquement de cet aspect des choses. Je suis content de tenir ce blog, je vais probablement lui en donner des extraits. Je ferai ça lundi.

Le concert était bien. sur le chemin du retour, on a croisé dans la campagne un jeune renardeau. Et 2 km plus loin, 2 autres jeunes renardeaux qui s’était fait rentrer dedans par une voiture avec un 3e frère en train de pleurer dans le fossé. On s’est arrêté pour les sortir de la route et éviter au 3e de subir le même sort. Et on est rentré à la maison avec les larmes aux yeux et le morale dans les chaussettes.

Aujourd’hui, elle est couchée, sans énergie, pas avec des idées noires, juste un sentiment diffus d’angoisse, et aucune pêche. Je suis allé faire un tour à vélo, seul, j’avais besoin d’activité physique. Elle m’a laissé partir, avec moins d’angoisse que ce qu’elle a eu vendredi, ou elle s’est fait violence pour me laisser aller à l’entraînement d’aïkido malgré son état d’angoisse intense.

Publicités

8 commentaires

Laisser un commentaire
  1. pif / Mai 22 2011 16:57

    J’imagine que c’est rude, et que la durée du truc n’arrange rien.

    Ton rôle est d’être là, aimant, faisant la part des choses, et sachant conserver du temps pour toi, accepter que tu aies des passages à vide.

    Vous n’êtes pas actuellement dans un régime de vie « normal ». Ca va s’arranger, je comprends bien que cette période s’éternise, mais c’est transitoire. Un tunnel avec plein de coudes qui font qu’on ne voit pas la lumière du bout.

    J’imagine que ce qui manque le plus c’est les moments heureux, sereins, à deux, en phase. Considère que cela va revenir, même si se souvenir de ces moments demande de plus en plus de mémoire.

    Pour ton entretien annuel, vas y préparé, sois factuel sur ce que tu as réussi à faire, ta vision des problèmes qui ont pu se produire, etc… ces entretiens laissent une trace écrite qui pourra avoir son rôle dans l’avenir si les choses se gatent. Bref, négocie chaque virgule du compte rendu. Sans agressivité, mais sans lacher (je t’imagine mal agressif 😉 )

    C’est plutôt pas mal d’ouvrir le débat bipolaire ou non ?
    S’il vous faut un autre avis je connais quelqu’un de très bien à Lyon. Vous pourriez le voir ou je pourrais lui demander le nom d’un confrère sur Annecy.

    Faire du sport, et mieux que du sport un art martial (qui nécessite d’être présent et d’oublier un peu ses soucis) mes semble être une excellente idée.

    Tiens bon autant que possible, avec des pauses.
    Quand tu n’y arrives plus, lâche du lest. Tu ne peux pas être parfait tout le temps.

    Ne réfléchis pas trop à la signification des choses et des comportements, ce que l’on cherche c’est une thérapie et une médication appropriée. Ne vois pas de signification par rapport à toi dans son comportement, il n’y a pas forcément de message à y voir.

    Courage !

  2. Amertume Coing-Pomme / Mai 23 2011 16:03

    J’ai RdV demain à midi avec Dr Médoc.

    • pif / Mai 23 2011 19:40

      Avec son accord à elle, si j’ai bien compris.
      C’est assez étrange de parler d’elle en son absence
      (au niveau secret médical, c’est même louche)

  3. pif / Juin 1 2011 14:24

    Tu as parle et ca a donne quoi ?

    • Amertume Coing-Pomme / Juin 7 2011 15:11

      pour lui, s’il y a bipolarité, elle est atypique. On surveille. Lui ai passé des extraits des notes de ce blog en version papier.

      • pif / Juin 7 2011 19:49

        Pour moi, il n’y a pas de bipolaire typique.
        La frequence, duree, sequence des crises est differente d’un cas a l’autre, meme si les psy ont une typologie.
        En revanche, certains symptomes sont typiques (au moins pour la manie)
        Il faudrait voir pourquoi le psy des urgences etait parti la dessus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :