Skip to content
3 décembre 2010 / Amertume Coing-Pomme

extension du domaine de la misère

Un collègue qui travaille avec moi sur un projet en cours au boulot n’a pas pu venir aujourd’hui. Dans un message perso, il m’a dit qu’il pensait avoir le même genre de soucis que moi. Je n’avais parlé de ma situation perso qu’à demi mot au travail, et mais peut-être un peu plus avec lui qu’avec d’autre, suite à la proximité induite par le travail au quotidien. J’ai creusé un peu, prudemment. Sa compagne est en dépression également depuis un an environ, en « dents de scie, » et elle s’auto soigne à l’alcool ce qui n’arrange rien.

J’ai envoyé ma sympathie, une proposition d’écoute, un lien vers Dépression au quotidien… Ca me fait mal de voir cette douleur autour de moi…

Ici, situation stable. Elle est un peu « haute », mais c’est mieux que de la voir au fond du trou. Je veille à ce qu’elle ne s’épuise pas.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :